Création des entreprises - Domiciliation - Conseil en gestion
Création d'entreprise, Domiciliation et Conseil en gestion.Création d'entreprise, Domiciliation et Conseil en gestion.Création d'entreprise, Domiciliation et Conseil en gestion.
+212 634-155071 -- +212 652-665206 -- +212 5372-92851
Avenue Ijtihad, Bloc J N°82 - Diour Elhoumer, Rabat
Création d'entreprise, Domiciliation et Conseil en gestion.Création d'entreprise, Domiciliation et Conseil en gestion.Création d'entreprise, Domiciliation et Conseil en gestion.
Centre d'affaires Eday

Domiciliation des entreprises

La première étape de la constitution d’une entreprise ou d’un groupe, comme le fait d’avoir un siège statutaire, est la domiciliation. De nombreuses variables stratégiques et logistiques entrent en ligne de compte dans la décision d’une adresse de siège social, c’est pourquoi nous aborderons avec vous les aspects les plus importants du domicile.
Les entrepreneurs peuvent économiser de l’argent sur les impôts et les coûts administratifs en établissant un domicile d’affaires. Il est possible d’obtenir des domiciles d’entreprise pour aussi peu que vingt euros par mois.

Toutes les entreprises françaises, ainsi que les organisations, sont tenues d’avoir une convention de domiciliation. Tout le courrier sera envoyé à cette adresse à des fins administratives et fiscales. La domiciliation est vitale pour l’image de l’entreprise car elle a un but à la fois fonctionnel et symbolique.

Le domicile corporatif s’applique aux sociétés, ainsi qu’aux entreprises individuelles et aux microentreprises. Une entreprise ou une association peut être domiciliée dans ses propres locaux, dans les locaux d’une autre entreprise, à la résidence personnelle du dirigeant ou du président ou à l’adresse d’une société de domiciliation.

Le siège social est le lieu où les communications commerciales et administratives sont reçues, ainsi que les salles de conférence, les réunions générales et les salutations des employés ou des invités.

Pour être inscrit au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés) ou au RM (Registre des Métiers), vous devez avoir une domiciliation. Une des responsabilités d’un entrepreneur, qu’il s’agisse d’une entreprise ou d’un entrepreneur individuel, est d’avoir un siège social. Tous les documents officiels et commerciaux, tels que factures, devis, bons de commande, cartes de visite, etc., incluront invariablement l’adresse administrative. La domiciliation permet d’identifier une personne morale, quel que soit son nom. Elle révèle sa nationalité, ainsi que sa situation juridique et financière.

Dans ce cas, un contrat de domicile entre le domicile (l’entreprise) et le domicile est requis. Sauf avis de résiliation, le contrat sera renouvelé pour une durée minimale de trois mois. Les références d’enregistrement et le nom enregistré du domicilié doivent être fournis dans le contrat spécifié.

Une autre option consiste pour une société à donner ses locaux comme domicile à une autre. Si le domicilié n’est pas propriétaire des lieux, le locateur exigera presque certainement une entente officielle.

Quel que soit le domicilié, il doit offrir des locaux qui répondent à tous les critères, y compris la capacité de stocker et d’examiner des documents administratifs, le secret des réunions, la surveillance, etc.

La déclaration contre réception aux autorités compétentes est l’une des tâches du domicilié. Le domicilié est propriétaire d’un bien immobilier d’entreprise et a signé un contrat de bail commercial pour la location des locaux qui lui sont rendus accessibles, selon le contenu de cette déclaration, qui est fixé par la législation.

Le domicilié doit également être en situation légale avec l’administration fiscale. Ce dernier ne doit avoir commis aucune infraction de blanchiment de capitaux ou d’actes de terrorisme. Autrement dit, pour devenir domicilié, le représentant légal doit être à l’abri de tout jugement définitif rendu à son encontre, y compris la révocation commerciale ou tout autre type de condamnation.

En outre, chaque domicilié doit présenter une liste annuelle des entreprises avec lesquelles il a conclu un contrat de domicile aux autorités fiscales et à l’administration des douanes (au plus tard le 31 janvier de chaque année).

Lorsque les formulaires prescrits par les services fiscaux ne pouvaient pas être remis aux domiciliés, ceux-ci doivent en outre en informer la direction générale des impôts et l’administration des douanes, comme le prévoit la loi sur le domicile. Il a trois mois pour répondre après avoir reçu la lettre recommandée.

Lorsqu’une personne domiciliée dans ses locaux cesse d’être domiciliée, le domicilié doit en informer la direction générale des impôts, l’administration des douanes et le greffier. Après cela, il a trente jours pour faire le travail.

En cas de nécessité, le domicilié doit également fournir les informations essentielles sur l’entreprise qu’il domicilie aux fonctionnaires des tribunaux et aux organismes publics de recouvrement.

Le domicilié peut mettre à la disposition du domicilié les locaux, objet de la domiciliation, destinés à permettre à ce dernier de recevoir des communications, de tenir des réunions et de tenir les registres et documents prévus dans les textes tels qu’indiqués dans la loi sur la domiciliation des entreprises, conformément au contrat conclu entre le domicilié et le domicilié.

Dans le cadre d’un contrat de domicile professionnel, une autre des responsabilités du domicilié est de vérifier l’identification du domicilié. Pour ce faire, vous aurez besoin d’un certificat d’inscription de la personne morale au registre du commerce et d’une copie de l’identification de la personne physique.

Toute personne physique ou morale qui souhaite exercer une activité de domiciliation doit déposer une déclaration auprès de l’autorité compétente. S’il n’a pas fait cette déclaration, le domicilié ne peut pas s’inscrire au registre du commerce.

Le domicilié doit satisfaire aux exigences suivantes pour exercer une activité domiciliaire :

  • Premièrement, pour justifier la propriété (ou le bail) des biens par la personne domiciliée.
  • Deuxièmement, vous devez être en situation juridique par rapport à l’administration fiscale.
  • Sans parler du fait qu’ il n’ a pas été condamné par un tribunal ;
  • Enfin, elle n’a pas fait l’objet d’un arrêt définitif lui interdisant de se livrer à une activité commerciale.
Notre équipe de support client est là pour répondre à vos besoins. votre satisfaction c'est notre mission